Comment fêter Noël dans le village maudit? Vertaald in het frans.

Déja le mal se dissipait sur un petit village et ses parages… où les hatitants avaient appris de vivre au jour le jour. Chaque année le jour de Noël ils subirent un vrai supplice. Un vent d’orage se levait et étendait en quelques secondes feu et toute flamme. l’Obscurité et le froid furent leurs part, contrairement à la joie, l’amitié et la lumière qui regnait dans le reste du pays. Le Roi, bon et généreux, espèrait qu’un jour au bout de compte, les citoyens seraient gagnantes. Une vielle sorcière, la plus vilaine de toutes, ne partagait pourtant pes cette idee. Bien au contraire, elle se préparait pour taquiner ces gens une fois de plus, car c’était elle qui soufflait si fort, qu’on pensait que c’était le vent. Chaque fois, après avoit commis cet épouventable horreur, elle riait si fort qu’elle perdait un dent. Elle ne se rendait pas compte de cette perte, car une petite souris, au courant de tout ce qui passait dans la maisonette, ramassait vite chaque dent et la transportait dans son trou. Quand elle avait perdus tout ses dents, les souris jouaient aux billes avec. Et cette petite souris allait réagir maintenant. Elle se cachet dans un petit cadeau de Noël pour le Roi et quelques heures plus tard, elle se trouvait déja sur sa table et lui transmettait son massage. Immediatement le Roi ordonnait à cent soldats de prendre une torche dans une main et dans l’autre une lanterne. A ses deux valets de chambre il démandait de porter son paravent. Encore quelques heures plus tard ils arrivaient à la demeure de la sorcière. La petite souris savait que dernière ce calme apparent l’orage ne menaçait personne. Temps d’agir! La souris se cachet dans son trou habituel et capapultait dent par dent dans la bouche de la sorcière… mais elle les avalait tous. Alors le Roi fesaient signe à ses deux valets de chambre qui rentraient brusquement et plaçaient le paravent devant elle. Très surprise elle commençait à souffler, hurler, crier, et a la fin elle pleurait. Elle versait tant de larmes qu’elle étouffait. Après avoir l’enterrer le cortège se mettait en marche, dabord le Roi et puis ses cent soldats et ses deux serviteurs. La lumière regnait partout et on voyaient sa lueur dans les yeux des enfants. Quant aux souris, ils pouvaient manger de fromage qu’ils voulaient! Mais ils faisaient bien attention de ne pas être gourmand, si non ils pourraient étoufflés comme la vielle sorcière.

Een reactie plaatsen

You must be ingelogd to post a comment.